Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Péage sans barrière en test en Moselle dès le mois prochain

Péage sans barrière en test en Moselle dès le mois prochain

Péage en France

C’était annoncé, on a désormais des informations concrètes concernant les prémices du péage sans barrière en France. Dès le mois de février, cette nouvelle technologie sera testée du côté de la Moselle, sur l’autoroute A4 à hauteur de l’échangeur de Boulay-Moselle. La nouvelle a été officiellement annoncée par la SANEF.

Première en France pour le « free-flow » (flux libre)

Les zones de péage constituent régulièrement des zones d’embouteillages. C’est notamment le cas du côté de la sortie 38 de l’autoroute A4, un tronçon lourdement utilisé par les salariés. Dans les 2 sens, les barrières vont désormais être supprimées. Cela signifie-t-il que l’abonnement de télépéage est obligatoire ? Non. Les véhicules qui ne sont pas dotés d’un pass Liber-t verront leur numéro de plaque minéralogique 57 de Moselle ou d’ailleurs être enregistré par les portiques équipés de LAPIS (lecteur automatique de plaque d’immatriculation). L’opération se fera alors même que les véhicules circulent.

Les automobilistes concernés auront alors 2 possibilités pour régler leur péage :

  • S’arrêter sur le parking en aval de la zone de péage pour payer avec les bornes prévues à cet effet
  • Payer en ligne

Quels délais pour payer son péage sans barrière ?

Les automobilistes disposeront d’un délai de 10 jours pour régler leur péage. La Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (SANEF) va également proposer un nouveau système de télépéage moins lourd, qui consistera en une étiquette de paiement de type abonnement ou pass prépayé.

Supprimer toutes les barrières des péages en Normandie d’ici 3 ans

L’objectif de ce projet pilote en Moselle est très ambitieux. La SANEF a pour objectif, après avoir réglé les maladies de jeunesse du dispositif, de l’étendre à toute la Normandie d’ici 3 ans. Il s’agit d’un enjeu de mobilité, mais aussi écologique. Selon les estimations de la SANEF, éliminer les barrières de péage sur l’autoroute qui fait la liaison entre Paris et la Normandie permettrait l’économie de 10 millions de litres de carburant.

Pour ceux qui craignent des répercussions négatives sur l’emploi, la Société des autoroutes du Nord et de l’Est de la France (Sanef) s’est voulue rassurante : le free-flow, comme on l’appelle dans les pays anglo-saxons, devrait exiger davantage de personnel. Dans de nombreux pays tels que la Grande-Bretagne ou le Portugal, un tel système de péage sans barrières fonctionne déjà à grande échelle.

Posté le 14 janvier 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies