Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Nancy : privatisation du PV pour non paiement de la redevance de stationnement en 2018

Nancy : privatisation du PV pour non paiement de la redevance de stationnement en 2018

Nancy (place Stanislas)

Lorsque Paris a décidé de privatiser la gestion de l’espace public dédié au stationnement, cela a fait grand bruit car cela signifie privatisation du PV pour stationnement illicite dans la capitale. Mais qu’on se le dise, cette configuration va s’étendre dans toute la France. Aujourd’hui, c’est au tour de Nancy de lancer un appel d’offres.

Des agents privés contrôleront les véhicules nancéiens dès l’année prochaine

Les autorités de Nancy ont en fait opté pour un système hybride : des 7.400 places de stationnement situé sur l’espace public nancéien, 3.000 seront gérées par un prestataire privé. La société choisie devra bien entendu percevoir la redevance de stationnement, mais elle sera également en charge des opérations de contrôle, et donc de verbalisation.

Pourquoi cette vague de privatisation du stationnement ?

La raison est simple : avec la loi MAPTAM qui entrera en vigueur le 1er janvier 2018, le bien connu PV à 17 € pour défaut de paiement de la redevance de stationnement va disparaître. Ce sera aux communes et aux villes de déterminer le prix de l’amende, qui s’appellera désormais forfait post stationnement (FPS). La loi prévoit également la possibilité de privatiser le parking public. Vu que l’argent rentre directement dans les caisses de communes dont les finances sont souvent dans le rouge, on peut s’attendre à des contrôles draconiens d’ici quelques mois. Les amendes seront envoyées au titulaire de la carte grise comme les PV électroniques émis dans la ville de Meurthe-et-Moselle.

Les automobilistes qui se garent à Nancy seront plutôt épargnés

Ces dispositions peuvent faire craindre le pire, et dans certaines villes le pire sera vraiment le quotidien des conducteurs… intégralité du parc privatisé, contrôles avec des véhicules équipés d’un lecteur automatique de plaque d’immatriculation : dans ces lieux, l’oubli ou le dépassement du temps de stationnement débouchera quasi systématiquement sur une amende. Mais à Nancy, ce sera plus soft. Il n’y aura pas recours au lecteur de plaques pour les contrôles, seuls 40 % des places de parking sont concernés… tout du moins dans un premier temps.

Posté le 9 août 2017 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies