Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Malus écologique 2019: tout savoir sur cette taxe qui peut faire grimper le prix de votre voiture

Malus écologique 2019: tout savoir sur cette taxe qui peut faire grimper le prix de votre voiture

Les conducteurs touchés au portefeuille?

Depuis 2008, un système de malus écologique a été mis en place par le gouvernement afin de favoriser les véhicules les moins polluants. Au fil des ans, le dispositif s’est durci. À partir de quand est-il déclenché, quels véhicules sont concernés, combien ça coûte, quelles sont les exemptions ? Voici tout ce qu’il faut savoir concernant le malus écologique et la carte grise.

Malus écologique : quand s’applique-t-il ?

Le malus écologique s’applique à toute nouvelle immatriculation en France (sauf exceptions, voir ci-dessous). Soit lorsqu’on immatricule une voiture neuve, ou une voiture d’occasion importée de l’étranger. Notez que la taxe sur les véhicules très polluants s’applique également aux véhicules d’occasion.

Les véhicules qui sont exemptés de malus écologique

Les utilitaires (CTTE) ne sont pas soumis au malus écologique. C’est également le cas des VASP (carte grise véhicule spécialisé). Les voitures particulières à carrosserie handicap sont également exemptées.

Les personnes qui bénéficient de conditions préférentielles

Lorsque le titulaire de la carte grise dispose d’une carte « mobilité inclusion », il échappe également au paiement du malus. Les familles nombreuses disposent d’une réduction du taux d’émission officielle de 20 g par km par enfant et à partir du 3e enfant à charge (en cas d’immatriculation d’un véhicule de minimum 5 places).

Pour les véhicules qui roulent au bioéthanol, les émissions sont réduites de 40 % pour autant que la voiture ne dépasse pas les 250 g de CO2 au kilomètre.

Malus écologique : combien ?

Le prix du malus écologique dépend d’un barème progressif qui est déclenché à partir de 117 g par kilomètres de CO2 (niveaux de 2019, susceptibles de changer chaque année). Le prix varie de 35 € à 10.500 € (au-delà de 191 g de CO2 par km).

Les véhicules dotés d’une puissance fiscale de 36 chevaux et plus doivent de plus acquitter la taxe sur les véhicules très polluants. Son prix a été fixé à 500 € par CV à partir du 36e cheval fiscal. Son prix est néanmoins plafonné à 8.000 €. Seuls les véhicules avec carte grise de collection échappent à la taxe sur les véhicules très polluants.

Posté le 2 octobre 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies