Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Le Kansas annule plus de 700 plaques d’immatriculation

Le Kansas annule plus de 700 plaques d’immatriculation

Plaque du Kansas avec JAP

Suite à une plainte, le Kansas a expédié une missive à plus de 700 titulaires de carte grise en raison d’une référence d’immatriculation concernant un terme offensant. Quel est le problème ? Une Américaine d’origine japonaise a été offensée lorsqu’elle a vu une plaque minéralogique mentionnant les lettres « JAP ».

Les plaies de la Grande Guerre ne sont pas fermées, même lorsqu’il s’agit des plaques

« Jap » est comme vous le savez probablement un terme péjoratif que les Américains ont commencé à utiliser après l’attaque de Pearl Harbor et la déclaration de guerre avec le Japon. À l’époque il y avait des Japonais aux États-Unis, des Américains d’origine japonaise, qui ont bien entendu souffert de la situation.

Barbara Johnson, une Américaine de 67 ans qui a du sang japonais dans les veines, se souvient encore qu’elle se faisait traiter de Jap durant son enfance, malgré le fait qu’elle soit née 6 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale. Elle s’est sentie mal à l’aise lorsqu’elle a vu une plaque d’immatriculation de l’Etat du Kansas, où elle réside, affichant la combinaison JAP.

Elle s’est donc plainte auprès des autorités, qui ont fini par décider d’agir en envoyant un courrier à tous les titulaires d’un certificat d’immatriculation comportant la référence JAP.

Une plainte avait déjà été déposée

Mais ce n’est pas la première fois qu’un automobiliste se plaignait de ces plaques. Il y a un an, un certain Monsieur Kawamoto, résident californien de 70 ans, avait envoyé une lettre au Gouverneur du Kansas pour dénoncer ce qu’il considère être une insulte raciste. Il avait reçu une lettre d’excuses en retour, mais pour lui ce n’était pas suffisant, il voulait voir ces plaques minéralogiques disparaître. Il s’était également plaint auprès d’une association d’Américains d’origine japonaise.

Sous la pression, l’autorité en charge des immatriculations a fini par céder. 731 propriétaires d’une plaque mentionnant JAP ont reçu une lettre leur annonçant l’annulation de leur plaque minéralogique d’ici l’expiration de leur taxe annuelle, et leur demandant de la remplacer gratuitement dans les 30 jours. Cette mention a également été ajoutée dans la liste des références interdites pour rejoindre des combinaisons scabreuses comme SS.

Posté le 3 décembre 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies