Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Le début de la fin pour la sous-préfecture de Toul ?

Le début de la fin pour la sous-préfecture de Toul ?

mairie de toul

Les habitants de Toul ainsi que des communes de l’arrondissement, comme Colombey les Belles, Domèvre en Haye ou encore Thiaucourt Regniéville, peuvent encore s’adresser à la sous-préfecture de Toul pour faire une carte grise, un passeport ou un permis de conduire, ce qui leur épargne de devoir se déplacer jusqu’à la préfecture de Meurthe-et-Moselle, à Nancy.

La sous-préfecture de Toul accueille les citoyens de l’arrondissement en matinée, mais cela pourrait ne pas durer : alors que la France s’oriente vers une recentralisation de la délivrance des titres comme le certificat d’immatriculation, les antennes administratives locales sont menacées.

Carte grise en ligne et décentralisation

Le sous-préfet actuel de Toul, Camille Lanet, en est bien conscient. Outre la tendance de la recentralisation, un autre facteur met en danger les petites sous-préfectures comme la sienne du 54 : l’émergence des services en ligne, notamment pour un changement d’adresse ou l’émission d’une carte grise, ne joue pas en faveur du maintien des antennes locales.

La sous-préfecture de Toul pourrait survivre, mais n’accueillerait plus les usagers

Néanmoins, s’il y a de grandes chances que l’on assiste dans un futur très proche à la fermeture des guichets de la sous-préfecture de Toul, la sous-préfecture en elle-même pourrait subsister pour remplir ses autres missions. Dans une interview donnée à l’Est républicain, le sous-préfet s’est exprimé en long et en large sur le rôle de coordinateur qu’il joue entre les policiers, les pompiers, les gendarmes et les CRS. Le sous-préfet veille également à l’application des lois. Il s’occupe par exemple du contrôle administratif des collectivités locales et des associations, tout en conseillant les élus des communes de son arrondissement.

Dans l’attente d’une éventuelle décision de la fermeture de la sous-préfecture de Toul, les usagers peuvent encore profiter de ses guichets. La seule question en suspens étant de savoir pour combien de temps encore.

Posté le 10 novembre 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies