Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > La privatisation du stationnement à Paris : une réalité dès 2018

La privatisation du stationnement à Paris : une réalité dès 2018

stationnement à Paris

C’était dans l’air, la décision n’a plus qu’à être validée par le Conseil de Paris : à partir de l’année prochaine, c’est le privé qui gérera le stationnement payant dans les rues de la capitale. Une décision qui ne sera pas sans conséquence pour les automobilistes parisiens…

Deux sociétés choisies pour gérer le parking payant dans la Ville lumière

Après un appel d’offres, ce sont les sociétés Indigo et Urbis Park qui ont été choisies pour gérer le stationnement payant dans différents « lots », qui représentent une poignée d’arrondissements parisiens. C’est ainsi qu’Indigo sévira dans les arrondissements 1 à 7 et 11 à 16, Urbis Park dans les autres.

Quels changements pour les automobilistes ?

On se plaint souvent, à tort ou à raison, de l’inefficacité du service public. Avec l’arrivée du privé sur le terrain du stationnement payant à Paris, nous allons voir apparaître de nouvelles méthodes pour vérifier si les voitures garés ont payé leur dû. Notamment des véhicules équipés de lecteurs automatiques de plaque d’immatriculation qui vont sillonner les zones de stationnement payant.

Ces véhicules relèveront à la volée les numéros de plaque des voitures stationnées et les recouperont avec la base de données des immatriculations en règle de stationnement. Tous les véhicules garés qui ne figurent pas dans la base seront identifiés en infraction. Les agents qui vont remplacer les pervenches seront ensuite dépêchés illico presto sur place afin de verbaliser. Pour être plus rapide, ils pourraient se déplacer en trottinette, d’après Les Echos. Ce système impose évidemment l’installation d’horodateurs dans lesquels le numéro de plaque doit être encodé, ou le paiement par SMS. Ce qui sera bien entendu fait.

Le prix du PV pour défaut de paiement va exploser

Quand on sait qu’une société comme Indigo, qui gère le stationnement payant de Madrid, y a obtenu un taux de paiement de 85 % contre seulement 10 % à Paris, cela en dit long sur son efficacité en la matière. Mais « mieux » encore, le prix du PV pour défaut de paiement du stationnement va exploser dans la capitale. De 17 €, le tarif actuel fixé au niveau national, on va passer à 35 € en cas de paiement dans les trois jours, 50 € au-delà de ce délai dans les arrondissements 1 à 11. Ailleurs, ce sera 24 € pour un paiement dans les trois jours, 35 € au-delà. Soit une augmentation, dans le meilleur des cas, d’environ 50 %.

Par les amendes ou le taux de paiement, on peut déjà prédire que les revenus de stationnement de Paris vont exploser en 2018 !

Posté le 27 juin 2017 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies