Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > Plaques d'immatriculation > La plaque verte destinée à faire son apparition en France ?

La plaque verte destinée à faire son apparition en France ?

Plaque verte de rickshaw en Chine

Afin de promouvoir la mobilité verte, les autorités de nombreux pays et régions ont d’ores et déjà mis en place une plaque d’immatriculation distincte pour les voitures électriques et hybrides. Elle prend tout logiquement la forme d’une plaque verte. Si un tel projet n’est pas encore à l’étude en France, ce ne pourrait être qu’une question de temps, alors qu’en Grande-Bretagne une telle initiative est en train de faire son chemin.

Une association lance l’idée en Grande-Bretagne

Réduire la pollution, notamment automobile, est un enjeu de taille pour les gouvernements du monde entier. Afin de réduire les émissions d’un point de vue global pour le climat, mais aussi pour améliorer la qualité de l’air dans nos grandes métropoles. En Chine, les grandes villes ont déjà pris des mesures pour restreindre l’immatriculation des voitures à moteur à explosion. Les véhicules électriques et hybrides font l’objet d’une immatriculation à part, qui se caractérise par l’octroi d’une plaque minéralogique verte.

Ce système, qui est déjà en place en Californie, au Québec ou encore en Norvège, pourrait faire son apparition outre-Manche. L’association Behavourial Insights, qui est chargée de faire des propositions au gouvernement afin de baisser ses coûts et d’améliorer les politiques publiques, a fait une proposition en ce sens. Une idée qui devrait séduire, vu que la promotion de la mobilité verte fait partie des priorités du gouvernement britannique, telles qu’exprimées dans sa stratégie industrielle et plus particulièrement le chapitre « Grand challenge du futur de la mobilité » de cette stratégie.

Le secrétaire aux Transports a d’ailleurs déclaré : « Cette proposition de plaque verte, de badge d’honneur, est une idée brillante afin de rendre visible la popularité grandissante des voitures propres en Grande-Bretagne, et d’encourager les autres à réfléchir à ce qu’ils peuvent changer dans leur mobilité au quotidien. »

Un engagement fort

En juillet dernier, le gouvernement a même publié un papier intitulé « Road to Zero », dans lequel il exprime son ambition de devenir un leader mondial dans le développement, la fabrication et l’utilisation des véhicules à zéro émission. La plaque verte peut être encouragée par des incitants fiscaux, mais aussi des privilèges sur la route. À titre d’exemple, le Québec autorise les voitures dotées de telles plaques d’immatriculation d’emprunter les voies réservées aux bus.

Pourquoi une plaque verte alors que l’on a déjà les vignettes Crit’air ?

Si la vignette Crit’air permet de connaître la catégorie des émissions de tout véhicule circulant sur le territoire français, elle n’est pas assez visible pour les forces de l’ordre. L’instauration d’une plaque verte faciliterait les contrôles, notamment en ce qui concerne les zones de circulation restreinte.

Posté le 14 septembre 2018 dans Plaques d'immatriculation.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies