Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Immatriculations de véhicules neufs en France : 2018 clôture dans le vert

Immatriculations de véhicules neufs en France : 2018 clôture dans le vert

voitures neuves

Mardi dernier, le Comité des constructeurs français d’automobiles a dressé le bilan de l’année 2018 en termes d’immatriculations de véhicules neufs. L’année dernière, c’est au total plus de 2,17 millions de voitures neuves qui se sont vues attribuer une nouvelle plaque d’immatriculation. Il s’agit d’une hausse de 3 % par rapport à 2017.

Des immatriculations conformes aux attentes du CCFA

Le CCFA s’est déclaré satisfait de cette performance, conforme aux attentes. Malgré un mois de décembre affichant un fort repli, les immatriculations ont à nouveau progressé sur base annuelle. Mais il faudra encore faire mieux pour battre les records absolus. En 1990 ce sont plus de 2,3 millions de véhicules qui avaient été immatriculés. On s’était approché de ces chiffres en 2009 et en 2010 pour ensuite connaître 3 années de vaches maigres en raison de la crise, qui fit baisser les immatriculations jusqu’à moins de 1,8 million de véhicules en 2014. Depuis, les chiffres sont repartis à la hausse.

Les gagnants du côté des constructeurs français

Comme de coutume, ces chiffres globaux cachent des fortunes diverses pour les constructeurs. À ce titre, ce sont surtout les marques françaises qui ont profité de cette hausse des immatriculations. Pour le groupe PSA Renault, 2018 a permis d’augmenter de 8,32 % leurs ventes. Du côté de chez Renault, c’est surtout Dacia qui a servi de locomotive, avec plus 19 % de vente alors que Renault lui-même a reculé de près de 2,5 %. Du côté de PSA les immatriculations ont bondi de plus de 13 %. Mais cela s’explique surtout par l’absorption de la marque Opel, auparavant dans le giron de GM. Cette intégration de la marque allemande permet à PSA de consolider son statut de leader du marché français de l’automobile avec des parts de marché frôlant les 30 %.

Les marques qui ont souffert en 2018

Si les constructeurs français ont tiré leur épingle du jeu en 2018, cela signifie fatalement que les marques étrangères ont globalement reculé. C’est le cas des constructeurs premium allemands, qui ont dû céder du terrain l’année dernière. Avec un recul de ses ventes de 3,21 %, BMW a été particulièrement touché. Mais tous les constructeurs étrangers n’ont pas fini dans le rouge. Le nombre de cartes grises mentionnant la marque Hyundai a explosé de 16,54 %. Les certificats d’immatriculation estampillés Toyota et Fiat Chrysler se sont également multipliés (respectivement + 9,93 % et 12,67 %).

Posté le 7 janvier 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies