Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Dans le Maine, les plaques d’immatriculation sont fabriquées… par des détenus

Dans le Maine, les plaques d’immatriculation sont fabriquées… par des détenus

fabrique de plaques du Maine

L’Etat du Maine, aux États-Unis, compte plus d’un million de véhicules immatriculés. Qui ont bien entendu besoin d’une plaque d’immatriculation. Toutes ces plaques proviennent du même endroit : de la prison de Warren.

Plaques standard ou personnalisée sont de « fabrication carcérale »

« Qu’il s’agisse de plaques personnalisées ou de plaques à séquence standard, de par la loi elles sont fabriquées à la prison d’État, » a déclaré Matthew Dunlap, secrétaire d’État du Maine. « Si vous visitez l’atelier de fabrication des plaques d’immatriculation, vous ne les regarderez plus jamais du même œil. »

222 détenus sont incarcérés dans le département correctionnel Bolduc de la prison de Warren. Il s’agit d’un bloc à sécurité minimale réservé à ceux qui ont moins de trois ans à purger avant de retrouver la société.

« Normalement, lorsque vous arrivez ici, il vous reste encore une certaine peine à purger. Cela vous permet de mettre de l’argent de côté avant de sortir, » a déclaré le détenu Dan Villacci.

4 dollars de l’heure pour fabriquer des plaques

Les détenus sont rémunérés 5 dollars de l’heure, mais doivent rétrocéder un dollar de l’heure pour le toit et le couvert. « Vous pouvez envoyer de l’argent à la maison, » ajoute le détenu. « J’ai envoyé beaucoup d’argent à ma famille et à mes enfants. C’est agréable d’avoir un travail qui donne le sens de la normalité. C’est comme si vous travailliez dans un atelier. »

Plus de 1,5 million de voitures sont immatriculées dans le Maine. Toutes ces plaques ont été fabriquées par une demi-douzaine de détenus, qui travaillent du lundi au vendredi. Ils fabriquent de 5000 à 6000 plaques de l’heure en utilisant comme matière première de grands rouleaux de métal. Pour les plaques personnalisées, la cadence peut aller jusqu’à 600 pièces de l’heure. Pour ces plaques, on vérifie plutôt deux fois qu’une que la demande du client a été respectée. Après avoir été pressées, les plaques sont peintes puis placées pendant 45 minutes dans un four pour séchage.

« Les gens payent cher pour avoir une plaque personnalisée, c’est pourquoi nous faisons très attention à la qualité, » a déclaré Bissell.

« Certaines sont très marrantes, c’est certain. Je me souviens particulièrement de quelques-unes, » a déclaré Villacci.

Posté le 17 février 2017 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies