Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Courses sauvages : fausses plaques et étrangères compliquent la répression

Courses sauvages : fausses plaques et étrangères compliquent la répression

course sauvage

La sécurité routière est un problème récurrent, mais qui évolue avec le temps. Dernier phénomène en date après le téléphone au volant, les courses sauvages qui ont lieu aux 4 coins de la France. Un souci difficile à combattre en raison de l’utilisation de plaques d’immatriculation étrangères, ou tout simplement de fausses plaques, tandis que toute tentative d’interception pour supprimer un danger en crée un autre…

Fausses plaques pour organiser des courses clandestines

Les autorités sont désemparées face à ce phénomène, qui a émergé en raison de films comme Fast and Furious ou Taxi, des jeux vidéo et des réseaux sociaux, qui poussent certains automobilistes à prendre de grands risques sur la voie publique. Pour eux mais aussi pour les autres automobilistes qui partagent la route.

Le responsable de la prévention routière en Occitanie a bien admis la relative impuissance des forces de l’ordre face au phénomène des courses clandestines. En cas de rassemblement la police ne peut rien faire tant que les véhicules sont à l’arrêt (à moins d’irrégularités concernant la carte grise ou les plaques minéralogiques). Et lorsqu’ils sont lancés à pleine vitesse sur un périphérique ou une grand-route, se lancer dans une course-poursuite est aussi dangereux que le phénomène en lui-même.

Certains profitent de failles du système, comme le délai de 4 mois pour faire la carte grise française d’un véhicule importé de l’étranger. Ils roulent ainsi avec des plaques d’immatriculation étrangère et ne sont pas inquiétés par les radars. Parfois il s’agit d’une fausse plaque minéralogique française (doublette ou immatriculation fictive).

La solution ? Des circuits fermés

Selon Bernard Ladevèze, la seule solution constitue à proposer à ces conducteurs en quête d’adrénaline des circuits fermés à des tarifs démocratiques. Une solution qu’il aimerait implémenter en Haute-Garonne.

Posté le 14 mai 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies