Faire ma carte grise ou mes plaques en 2min
  1. Blog
  2. Contrôle technique : les points de contrôle vont passer de 124 à plus de 400 !

Contrôle technique : les points de contrôle vont passer de 124 à plus de 400 !

Equipe Eplaque

Publié par Eplaque

Posté le 1 août 2017 - 1 min de lecture ⏳

prêt pour la bagarre ?

Pour les automobilistes qui possèdent une voiture qui a connu de meilleurs jours, le contrôle technique est souvent un événement stressant. Être recalé signifie parfois devoir consentir des dépenses conséquentes. Dans un peu moins d’un an, les chances d’échouer au CT seront démultipliées alors que le nombre de points de contrôle va passer d’une centaine à plus de 400 !

CT plus compliqué à passer, mais aussi plus cher

Non seulement cette démultiplication des points vérifiés devrait découler sur un plus grand nombre d’échecs au contrôle technique, mais en raison de cette surcharge de travail le prix du contrôle technique va logiquement augmenter. Aujourd’hui, il faut compter environ une soixantaine d’euros pour passer sa voiture au CT (obligatoires tous les deux ans pour les véhicules de plus de quatre ans qui ne sont pas exemptés, comme certains véhicules en carte grise de collection). D’ici mai 2018, le prix du contrôle technique auto devrait tourner autour des 100 € !

Une mesure imposée par l’Europe

Cette mesure est imposée par l’Union européenne (directive de 2014) ; elle devrait entrer en vigueur avant l’été de l’année prochaine. Ce durcissement des règles du contrôle technique va fâcher plus d’un automobiliste, alors que désormais 126 manquements signifieront l’interdiction de reprendre la route (sauf pour aller au garage…). Pire encore, le titulaire de la carte grise disposera de 24 h pour se mettre en ordre. Toute entrave à cette règle débouchera sur un PV à 135 € et à l’immobilisation de la voiture. Des conditions curieuses quand on sait à quel point elle est parfois difficile de faire réparer sa voiture dans un garage dans des délais acceptables.

La sécurité, vraiment ?

Les statistiques de la sécurité routière ne mentionnent que les causes d’accidents qui représentent plus de 4 % des sinistres. Or, les défaillances techniques ne sont pas mentionnées, ce qui signifie qu’elles représentent un nombre infime de causes d’accidents. On est donc en droit de se demander quelles sont les motivations exactes de ce qui ressemblent furieusement à de l’excès de zèle. Par exemple, dans les nouveaux points vérifiés du contrôle technique il est prévu d’examiner… les accoudoirs.

Une question ? Nous vous répondrons dans les meilleurs délais.

  • Le ray yvonne dit

    Bonjour..a l achat il est indiqué usure berceau avant d et g ..puis feux en effet ya bcp de condensations...et le ct favorable...est ce logique ? Merci de me renseigner..

    • Eplaque dit

      Les défaillances mineures font en effet l'objet d'une simple remarque, tout défaut ne débouche pas automatiquement sur une contre-visite. Celle-ci est prescrite en cas de défaillance majeure ou critique.

  • Dridi dit

    Si le toit panoramique est fissuré, est-ce que ça passe au contrôle technique ? (C'est pas un toit ouvrant et l'eau ne rentre pas dans le véhicule lorsqu'il pleut)

    • Eplaque dit

      Bonjour, Bonne question. En toute logique une fissure sur le toit panoramique ne devrait engendrer aucun problème vu que cela n'entrave en rien la visibilité. Mais nous ne pouvons pas le jurer, pour être sûr à 200 % il faudrait poser la question à un centre de contrôle technique. Cordialement, La modération Eplaque