Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Carte grise : quand la préfecture conseille à un usager de passer par un prestataire

Carte grise : quand la préfecture conseille à un usager de passer par un prestataire

aide carte grise

Malgré de nombreux mois qui ont passé depuis la réforme PPNG, des améliorations qui ont été apportées au système et des promesses de tout régulariser bientôt, faire une carte grise en ligne via l’ANTS reste un parcours du combattant pour de nombreux usagers. Un habitant de la Vienne a relaté au journal la nouvelle république sa saga. Après de nombreuses démarches et appels à l’aide, il a fini par faire son certificat d’immatriculation en ligne… via un prestataire.

Immatriculation d’une voiture achetée aux enchères : les ennuis commencent

M. Fricault, habitant de la Vienne (86), a acheté récemment aux enchères une voiture diesel. On lui remet tous les documents nécessaires pour immatriculer une voiture achetée aux enchères. Il s’agit d’un cas spécifique, mais qui ne posait aucun problème particulier lorsque le dossier était instruit en préfecture. Mais avec la dématérialisation des demandes de titre, les choses se corsent.

Au départ, le nouveau propriétaire est plutôt séduit par l’idée : il soumet ses justificatifs par ordinateur, paie par carte et il ne lui reste plus qu’à attendre son titre. Mais avant même de pouvoir soumettre son dossier, un écueil se dresse devant lui : pour faire une telle demande de carte grise en ligne, l’automobiliste de Nouvelle-Aquitaine doit ouvrir un compte France Connect.

Pas de démarche pour immatriculer un véhicule acheté aux enchères

Dans l’espace usagers de l’ANTS, il est possible d’ouvrir un dossier pour les grandes démarches d’immatriculation usuelles via une option spécifique. Mais en ce qui concerne les cas particuliers comme la demande de carte grise pour un véhicule acheté aux enchères, rien n’est prévu. Déboussolé, M. Fricault tente de contacter le support. Comme tous ceux qui ont tenté l’expérience, il se retrouve confronté à des réponses automatiques qui ne concernent en rien ses questions.

Lorsqu’il temps d’obtenir des réponses ailleurs, on le renvoie toujours vers le contact de l’ANTS, qui est tout sauf utile. Lorsqu’il appelle le ministère de l’Économie et des Finances, on lui confie qu’un médiateur est en charge de la simplification du système, sans succès jusqu’à présent.

Le conseil étonnant d’un fonctionnaire de la préfecture de Poitiers : s’adresser à un pro

Complètement désespéré, le Viennois appelle alors sa préfecture. La réponse qu’il obtient le sidère : il est loin d’être le seul à ne pas pouvoir rentrer sa demande de carte grise en ligne, en ce moment il n’y a pas de solution. La seule option : faire sa demande de carte grise voiture achetée aux enchères via un prestataire habilité, à qui il faudra régler de 30 à 40 € de frais de prestations.

En vérité, ce genre de dossier peut être rentré avec l’option fourre-tout « Faire une autre demande ». Mais ce genre de requête non standard peut prendre en effet des semaines, voire plus, à être traité à l’ANTS.

Posté le 3 juillet 2019 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies