Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Carte grise en ligne : un blogueur de Mediapart critique vertement l’ANTS

Carte grise en ligne : un blogueur de Mediapart critique vertement l’ANTS

aide carte grise

Le journaliste informatique et nouvelles technologies Serge Escalé a publié en mars sur son blog Mediapart un billet consacré à la réforme PPNG, qu’il qualifie de « fiasco des démarches administratives numériques ». Outre les problèmes urgents qu’il convenait de régler, notamment au niveau de démarches d’immatriculation non prise en compte par l’ANTS, il tire à boulets rouges sur des « sites Web très mal conçus ».

Carte grise en ligne et demande d’autres titres : beaucoup d’argent dépensé pour des résultats calamiteux

Démarrant sa tirade par le rapport du Défenseur des droits, le journaliste informatique évoque ensuite le budget titanesque de la réforme PPNG, de plusieurs centaines de millions d’euros, qui a débouché sur un net recul de la qualité du service public. Contre 48 heures pour la délivrance d’une carte grise, on est passé en moyenne à 6 à 7 semaines aujourd’hui avec la carte grise en ligne !

Si les start-ups ont pour habitude de fournir des applications ergonomiques faciles d’utilisation, on est très loin du compte avec le site de l’ANTS selon le journaliste. Les défauts pointés :

  • Navigation difficile et peu intuitive
  • Aucune possibilité de recevoir une assistance humaine
  • Numéro de support qui diffuse un message automatique invitant l’utilisateur à utiliser le site
  • Support en ligne qui envoit des réponses préformatées qui ne répondent pas à la question
  • Ergonomie pauvre
  • Procédures non claires
  • Obligation d’envoyer des pièces scannées d’un Mo maximum (sans que cela soit spécifié au préalable)

Déficit de tests

L’expert informatique a notamment évoqué son cas personnel alors qu’il devait faire corriger une erreur sur sa carte grise : au prix de nombreux efforts, alors que l’informatique est son métier, cela lui a pris environ 2 mois pour avoir sa nouvelle carte grise. Imaginez ce qu’il en est pour celui qui n’a jamais utilisé un ordinateur de sa vie…

Avant de lancer un outil informatique, il faut procéder à ce que l’on appelle dans le jargon des UAT, qui permettent de confronter les applications à des utilisateurs lambda afin d’en déceler les faiblesses et les éventuels bogues. Selon Serge Escalé, cela n’a pas été fait sérieusement. Par exemple, il est impossible d’utiliser les accents pour faire une prédemande de carte d’identité. Un comble alors que nous nous sommes en France. Selon lui, la DINSIC (direction interministérielle du numérique et du système d’information et de communication de l’État), en charge du développement des applications en ligne administrative, est incompétente.

Le spécialiste signale que la correction de ces erreurs va coûter très cher, car il est beaucoup plus onéreux de modifier un système en place que d’apporter des corrections à une plate-forme en cours d’élaboration. En bref, il va encore falloir beaucoup de temps pour que le service public porte véritablement son nom. En attendant, les professionnels de la carte grise ont de beaux jours devant eux.

Posté le 13 mars 2019 dans News.

Commentaires

2 réponses à “Carte grise en ligne : un blogueur de Mediapart critique vertement l’ANTS”

  1. Lonewolf dit :

    Il y a déjà plus de 10 ans, ils avaient fait le transfert du RSI sur l’URSSAF (gestion de la couverture sociale des entrepreneurs)…. Un b*rdel monstre (c’est le seul mot qui vaille) sans nom et sans limite, qui a donné un boulot de fous aux experts comptables et leurs collaborateurs, des couvertures santé inopérantes pendant des mois, un retard supérieur à 3 années, … Enfin bref, une belle démonstration du haut point d’incompétence de ces messieurs, qui dans le privé auraient été viré pour faute LOURDE sans préavis ni indemnité et avec perte de la période de congés en cours…
    La dématérialisation est d’une part trop précoce et trop généralisée. En plus, ils ajoutent à ça une manière de faire qui est probablement la pire qu’on puisse envisager. Si cela avait été volontaire, ça n’aurait pas été pire que ça !!!
    Pour ma part, j’attends toujours d’avoir une nouvelle carte grise, d’où il fallait juste enlever un des deux noms… L’an dernier, j’ai eu 5 mois de délai pour apprendre que je n’aurais mon permis international, parce qu’ils n’acceptent pas le permis français comme justificatif d’identité…… On marche sur la tête (pour le dire poliment).
    A ceux qui aiment penser qu’il y a trop de fonctionnaires, et qu’il est bon de supprimer les services publics (surtout l’aspect présence humaine), voilà donc le « futur » qu’on nous propose. Appréciez quand cela vous arrivera aussi….

  2. Lonewolf dit :

    Finalement, il aura fallu très exactement 2 mois entiers pour obtenir de supprimer un des deux noms sur une carte grise, et encore, en dénichant un moyen de les insulter copieusement (mais « poliment » malgré tout) sur leur incompétence et leur inefficacité.
    Deux mois en dématérialisé, au lieu de 2 heures en Préfecture….On voit ce qu’est « le progrès » !! Le « service » est mort, et le « public » doit se démerder ; en fait non, il doit subir car il n’y a pas d’alternative.
    Quant au permis international, malgré la non-instruction de mon dossier, ils gardent les 2 photos que j’ai payé ainsi que l’enveloppe à mon nom que j’ai affranchi à mes frais. En plus, ce sont des voleurs !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies