Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Auto : les boîtiers E85 accessibles à de nouvelles motorisations

Auto : les boîtiers E85 accessibles à de nouvelles motorisations

pompe d'E85 superéthanol

Vous avez voulu convertir votre véhicule au biocarburant E85 mais vous n’avez pas pu mener à bien votre projet en raison de l’absence d’homologation d’un boîtier adapté à la motorisation de votre voiture ? Ce souci est en passe d’être réglé avec l’approbation de nouveaux boîtiers superéthanol pour les voitures à injection indirecte (jusqu’à 14 chevaux fiscaux).

Le carburant E85 à nouveau attractif

Si le facteur écologique peut influencer les automobilistes dans le choix de leur véhicule, pour la grande majorité des conducteurs il faut un incitant économique pour les encourager à franchir le pas. Longtemps oubliés en raison de la baisse des cours du pétrole d’il y a quelques années, qui avait fait chuter le tarif de l’essence à la pompe, les biocarburants comme le superéthanol E85 deviennent à nouveau attractifs alors que le prix du brut sur les marchés internationaux remonte.

Aujourd’hui, le prix du litre d’essence à la pompe dépasse en moyenne 1,5 euro le litre. Le prix du superéthanol E85 est inférieur à 0,7 euros. Pour les propriétaires d’une voiture essence qui roulent quelque peu, la différence saute aux yeux.

Toutes les voitures ne sont pas compatibles avec le superéthanol

Si la hausse du prix de l’essence a démarré il y a déjà un moment, de nombreux automobilistes n’étaient pas en mesure de convertir leur voiture. En fonction du type de motorisation, la technologie est plus ou moins difficile à développer. Chaque type de boîtier doit être homologué. En décembre 2017, le Ministère de la transition écologique et solidaire annonçait l’homologation prochaine de nouveaux boîtiers afin d’élargir l’éventail des véhicules susceptibles d’être équipés.

En juin, un agrément a été obtenu pour l’installation de boîtiers E85 sur les véhicules à moteur euro 3 ou euro 4 à injection indirecte dont la puissance fiscale et de maximum 7 chevaux fiscaux. Le 30 juillet, c’était au tour des mêmes véhicules, mais d’une puissance fiscale de 8 à 14 CV, de se voir ouvrir la porte du superéthanol. L’agrément des véhicules à moteur à injection directe euro 5 et euro 6 de moins de 7 CV va suivre dans les mois qui viennent. Cette homologation actée, cela signifie que la grande majorité des véhicules essence circulant en France pourront être modifiés pour rouler grâce à ce biocarburant économique. Il faut compter de 1.000 à 1.500 € pour l’achat du boîtier, l’installation et la production des documents. Si vous roulez de 10 à 15.000 km par an, votre amortissement sera amorti en environ 12 mois.

Changement de carte grise après installation d’un boîtier E85

La modification d’un véhicule pour qu’il roule au superéthanol doit être répercutée sur la carte grise. Le champ P.3 du certificat d’immatriculation, qui concerne le type de carburant, passera en FE (superéthanol-essence) au lieu de ES (essence), via la procédure « changement des caractéristiques techniques d’un véhicule ». Vous devrez payer un cheval fiscal de taxe (en fonction du tarif en vigueur dans la région d’immatriculation) plus les frais d’envoi et de traitement de 6,76 euros.

Posté le 22 août 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies