Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Achat d’une voiture : les aides de l’État en 2018

Achat d’une voiture : les aides de l’État en 2018

bonus financier

Vous envisagez de changer de voiture ? Si vous êtes à la recherche d’un véhicule neuf, vous avez tout intérêt à faire un détour par le Mondial de Paris 2018, durant lequel les constructeurs multiplient les offres spéciales. C’est aussi l’occasion de revenir sur les différentes aides de l’État en 2018, comme le bonus écologique, les malus ou encore la prime à la casse, afin de vous aider à poser le bon choix.

73 % des Français ne connaissent pas bien la fiscalité automobile

L’Avere, organisation qui œuvre en faveur de la voiture électrique et de la mobilité durable en général, a mis en lumière un chiffre interpellant : 73 % des automobilistes français interrogés affirment ne pas bien connaître les aides offertes par l’État à l’achat d’un véhicule écologique. Il faut dire que les bonus et malus changent régulièrement, pour ne pas dire chaque année. D’où l’importance de revenir fréquemment sur les coups de pouces offerts par Bercy à l’achat d’un véhicule.

Bonus à l’achat d’un véhicule en 2018

Cette année, l’État a de nouveau changé les règles du bonus à l’achat d’un véhicule vert. Désormais, seules les voitures électriques bénéficient de ce privilège (les hybrides sont exclues). La prime s’élève à 6000 €, dans la limite de 27 % du prix d’achat. Ce bonus n’est PAS accordé à l’achat d’une voiture électrique d’occasion.

Il existe également une aide pour l’achat d’un véhicule électrique de 2 à 4 roues, pour autant que les batteries ne fassent pas recours au plomb. Le montant de l’aide varie en fonction de la puissance en kilowatts du véhicule :

  • Moins de 3 kW : 100 €
  • Plus de 3 kW : 250 € par kilowatt d’énergie (avec un plafond de 1000 € et de 27 % du prix d’achat)

Veuillez noter qu’il existe également ici et là des aides régionales ; contactez votre préfecture ou votre mairie pour en prendre connaissance.

Prime à la casse 2018 : voici la prime à la conversion

Si le bonus à l’achat d’un véhicule propre a vu son champ d’application être restreint, c’est le contraire pour la prime à la casse 2018, alors que l’État souhaite rajeunir le parc français pour réduire la pollution automobile. Cette aide semble être bien connue des Français, alors que le gouvernement a déjà explosé son objectif de 100.000 demandes de primes à la conversion. En effet, plus de 170.000 conducteurs ont déjà remis un dossier de demande de prime à la casse.

Si cette aide vous intéresse, ne traînez pas trop : vu le succès fulgurant de l’offre, l’État pourrait très bien décider de durcir les conditions. Pour rappel, la prime à la casse 2018 est offerte pour le retrait de la circulation d’une voiture essence d’avant 1997, ou d’une voiture diesel immatriculée avant 2001 (et même 2006 pour les ménages non imposables). Le montant de l’aide varie :

  • Elle est de 1000 € pour les ménages imposables
  • Elle est de 2000 € pour les ménages non imposables
  • Si le véhicule est remplacé par une voiture électrique neuve, la prime de conversion est de 2500 € (cumulable avec les 6000 € du bonus)
  • Si le véhicule est remplacé par une voiture électrique d’occasion, le bonus est de 1000 € pour les ménages imposables
  • Si le véhicule est remplacé par une voiture électrique d’occasion, le bonus est de 2000 € pour les ménages non imposables

La prime à la conversion 2018 est valable aussi bien pour l’achat d’un véhicule neuf que d’occasion, essence ou diesel. Pour pouvoir en bénéficier, le nouveau véhicule doit émettre moins de 130 g par km de CO2. S’il s’agit d’un véhicule d’occasion, il doit être doté d’une pastille Crit’air 1 ou 2.

Carte grise gratuite ou à moitié prix, réduction du malus pour les véhicules E85

Les véhicules verts disposent également, dans la majorité des régions, d’un tarif préférentiel en ce qui concerne le certificat d’immatriculation, qui est même souvent gratuit. Cela concerne les voitures électriques, bien entendu, mais aussi les hybrides, les voitures au gaz ou encore au superéthanol E85.

Les véhicules roulant à l’E85 disposent également d’une réduction du malus écologique (les émissions de CO2 sont réduites de 40%).

Malus spécial pour les familles nombreuses, les personnes en handicap

Vous n’êtes pas sans savoir que le malus 2018 est corsé. L’État a tout de même prévu des mesures compensatoires pour les ménages les plus fragiles, comme les familles nombreuses ou ceux qui accueillent une personne en handicap. À partir du 3e enfant, les émissions du véhicule sont réduites de 20 g par enfant. Pour les véhicules en carte grise VASP (véhicule spécialisé) et handicap, le malus écologique est totalement supprimé. C’est valable si la personne handicapée est titulaire de la carte grise, ou si le propriétaire a une telle personne à charge.

Posté le 26 septembre 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies