Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne le connais pas
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > En 2018, ne pas payer son stationnement coûtera cher

En 2018, ne pas payer son stationnement coûtera cher

les LAPI de Paris

C’est l’une des grandes nouveautés en 2018, outre la fiscalité sur l’automobile qui a été fortement alourdie : ne pas payer son stationnement va engendrer des amendes beaucoup plus élevées suite à la disparition du PV à 17 € et son remplacement par un forfait de post stationnement dont le montant est fixé librement par les communes.

Des augmentations qui atteignent jusqu’à 250 %

Auparavant, ne pas régler son stationnement n’importe où en France débouchait sur un PV à 17 €. Dans certaines villes au tarif de parking élevé, il était statistiquement plus intéressant de ne pas payer son dû et de régler les PV infligé épisodiquement. Cette page vient de se refermer avec la nouvelle année et l’introduction du FPS (forfait de post stationnement), dont le montant est fixé librement par chaque commune. Non seulement les amendes seront plus salées, mais vous pourrez même en écoper plusieurs par jour. Ce cas de figure n’est pas du tout improbable vu que certaines villes comme Paris se sont équipées de scooters et de voitures équipés de lecteurs automatiques de plaques d’immatriculation pour faciliter l’identification des véhicules en infraction.

Défaut de stationnement : jusqu’à 60 € d’amende

Le FPS est parfois légèrement majoré par rapport à l’ancien PV pour défaut de stationnement à 17 EUR, comme à Libourne où il a été fixé et à 20 €. Comme il y a toujours l’exception qui confirme la règle, c’est moins cher dans certaines communes, comme à Castres (10 €) ou encore à Nice, où le forfait a été fixé à 16 €.

Mais la norme est plutôt des montants bien plus élevés, comme à Lyon où le FPS peut atteindre jusqu’à 60 € en fonction de la zone. À Paris, le forfait oscille entre 35 et 50 euros.

La privatisation du PV est en marche

La compétence de la verbalisation pour défaut de paiement de la redevance de stationnement est passée du Trésor public aux communes. Mais celles-ci sont tout à fait libres de confier la gestion du stationnement sur l’espace public à des sociétés privées, y compris les sanctions financières. On peut déjà tabler sur une plus grande efficacité dans leur application, d’où le titre de cet article : en 2018, ne pas payer son stationnement coûtera cher. Autant donc adopter dès à présent les bons réflexes alors qu’en 2017, environ 70 % des automobilistes ne prenaient pas la peine de régler la redevance de stationnement.

Posté le 3 janvier 2018 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies