Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Utiliser les caméras de surveillance pour enregistrer les plaques d’immatriculation : c’est niet

Utiliser les caméras de surveillance pour enregistrer les plaques d’immatriculation : c’est niet

caméra de surveillance

La CNIL a rejeté la demande d’autorisation de Gujan-Mestras

Gujan-Mestras, une petite ville du sud-ouest, a souhaité pouvoir utiliser son réseau de caméras de surveillance pour enregistrer les plaques d’immatriculation des véhicules qui circulent sur son territoire. L’objectif était de mettre à la disposition des forces de l’ordre ces images en cas d’infraction, sur demande spéciale.

Elle a donc introduit une demande en bonne et due forme à la CNIL, qui lui a cependant opposé une fin de non-recevoir. Pour motiver sa décision, la commission a fourni plusieurs arguments :

– Tout d’abord, la police municipale n’est pas habilitée à mettre en place un tel dispositif, conformément au code de la sécurité intérieure.

– Elle estime également qu’une telle collecte de données va à l’encontre de l’article 6-2 de la loi informatique et liberté de 78, qui dit que les données doivent être collectées pour des finalités « déterminées, explicites et légitimes », tout en étant « adéquates, pertinentes et non excessives ».

Avec cette 2e explication, la CNIL semble vouloir couper l’herbe sous le pied des gendarmeries qui voudraient imiter le projet de Gujan-Mestras. Il semblerait donc que la collecte systématique des numéros de plaques d’immatriculation ne sera pas autorisée en France.

Posté le 20 août 2014 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies