Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Usurpation de plaques : la justice sévit durement à Niort

Usurpation de plaques : la justice sévit durement à Niort

Exemple plaque immatriculation aluminium et plexiglass

Les fraudeurs de plaques risquent désormais la prison ferme

Depuis quelques années, le phénomène de l’usurpation de plaques est devenu un véritable fléau, qui a causé bien des soucis à nombreux automobilistes innocents, recevant des PV pour des infractions commises à l’autre bout de la France et les forçant à effectuer des démarches administratives pour se disculper.

Manifestement, la justice a décidé de punir sévèrement ce délit qui est loin d’être sans victimes après que le tribunal de Niort ait condamné la semaine dernière un usurpateur à 4 mois de prison ferme.

La victime s’appelle Daniel Merlet. Ce nom vous dit peut-être quelque chose, vu qu’après sa mésaventure, il est devenu le président d’Andevi, l’association nationale de défense des conducteurs.

Si celui-ci a déclaré qu’il était dommage que quelqu’un se retrouve derrière les barreaux pour usurpation de plaques, il estime néanmoins que cette décision de justice pourra être utile pour enrayer ce phénomène ayant pris des proportions inquiétantes et pourrissant la vie de nombreux automobilistes français.

M. Merlet, même s’il regrette la lenteur de la procédure ainsi que l’obligation de devoir déposer de l’argent pour se porter partie civile, est satisfait du verdict et espère que cela encouragera de nombreuses victimes à l’imiter.

Posté le 23 juin 2014 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies