Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Quand le LAPI sert à traquer les mauvais payeurs

Quand le LAPI sert à traquer les mauvais payeurs

hélicoptère noir dans le rétro

Une nouvelle race de chasseurs de primes a vu le jour aux États-Unis

La semaine dernière, nous vous expliquions comment les sociétés de crédit américaines  utilisent la possibilité d’immobiliser un véhicule à distance pour empêcher les mauvais payeurs d’utiliser leur voiture achetée à crédit, et éventuellement pour la récupérer en utilisant la localisation GPS. Évidemment, toutes les voitures ne sont pas équipées de cette technologie. Mais qu’à cela ne tienne, les prêteurs disposent d’une autre arme dans leur arsenal.

Depuis quelques années, des « repo companies » (sociétés de saise) font circuler des conducteurs dont la voiture est équipée d’un LAPI (lecteur automatique de plaques d’immatriculation). Ils collectent à la volée toutes les plaques d’immatriculation rencontrée sur la route. Ces bases de données sont ensuite revendues à des sociétés spécialisées qui compilent les données pour les revendre ensuite aux banques, aux assureurs ou même à la police !

Apparemment, il n’y a rien d’illégal dans ces pratiques aux pays de l’oncle Sam. La Californie a tenté récemment de faire voter une loi qui encadre la collecte et la vente de données concernant les plaques d’immatriculation. Mais sous le lobby des sociétés qui commercialisent ces données et de la police, la loi n’est pas passée.

Posté le 19 janvier 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies