Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Les radars chantiers, encore méconnus, font un malheur

Les radars chantiers, encore méconnus, font un malheur

Bernard Cazeneuve découvre le radar chantier

Certains automobilistes vont apprendre leur existence de bien désagréable façon

Ce ne sont pourtant pas les sites comme le nôtre qui manquent lorsqu’il s’agit d’informer les automobilistes à propos des nouveautés radar. Apparemment, l’effort d’information n’aura pas servi à grand-chose vu les statistiques de serial killer affichées par le radar chantier qui est posté en Seine-et-Marne, plus précisément à Fleury en Bière : en 24 heures, le vilain boîtier mobile a flashé pas moins de 2.500 véhicules. Soit une photo de plaque d’immatriculation prise toutes les 2 minutes !

En admettant que ces excès de vitesse n’aient pas dépassé les 20 km/h, cela représente donc un « chiffre d’affaires » de 170.000 € en une journée (à 68 EUR le PV). Le radar chantier de la route départementale 177 en Bretagne, sans afficher les chiffres vertigineux de son collègue en région parisienne, n’a pas à rougir de sa prestation avec 900 verbalisations en 24 heures.

Ces radars se déplacent facilement et vont se multiplier dans les mois à venir. Soyez donc particulièrement vigilant lorsque vous vous engagez sur un chantier routier : il y a de grandes chances pour que l’un de ces engins ait été placé sur le tronçon en réfection.

Posté le 21 juillet 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies