Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Les nouvelles plaques de l’Alberta passent à la trappe

Les nouvelles plaques de l’Alberta passent à la trappe

Plaque de l'Alberta

Le nouveau gouvernement local a abandonné le projet

Nous vous en avions déjà parlé, le projet d’instaurer une nouvelle plaque d’immatriculation dans l’Alberta avait provoqué de nombreux remous dans la province canadienne. Non seulement de nombreux automobilistes s’étaient émus de la laideur des 3 propositions sur lesquelles ils devaient se prononcer via un vote, mais surtout sur le fait que leur production ait été délocalisée aux États-Unis. Et quand il a été dévoilé qu’un politicien d’envergure avait été engagé par 3M pour faire du lobby auprès du gouvernement de l’Alberta, le scandale politique n’était plus très loin.

Désormais, la polémique va pouvoir se refermer alors que le nouveau gouvernement local de l’Alberta a décidé d’abandonner le projet. L’ancien modèle restera donc d’actualité, avec son fameux slogan « le pays de la rose sauvage », qui avait disparu du nouveau modèle, qui laissait lui apparaître en toile de fond les montagnes Rocheuses.

Jim Prentice, le nouveau premier ministre de l’Alberta, a déclaré qu’il voulait se concentrer sur les priorités, comme la santé, l’éducation et l’infrastructure. Ce projet de nouvelles plaques d’immatriculation aurait coûté 15 millions de dollars, une dépense qui aurait été répercutée sur les contribuables via une augmentation des immatriculations de 5 $.

Posté le 22 septembre 2014 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies