Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > La vidéoverbalisation se développe, de Paris à Marseille

La vidéoverbalisation se développe, de Paris à Marseille

Dans le centre de Paris

Les caméras de sécurité des villes de France traquent les stationnements irréguliers

On a beau accuser souvent à raison l’administration d’être technologiquement en retard, le constat n’est manifestement pas valable pour les forces de police, qui exploitent à merveille l’arsenal technologique à leur disposition pour « améliorer la sécurité routière », et, accessoirement, augmenter le nombre de procès-verbaux émis.

La vidéoverbalisation, qui consiste à verbaliser des véhicules en utilisant les images des caméras de sécurité, est de plus en plus en vogue. C’est dans le sud, et notamment du côté de Nice, que la tendance a démarré au début du millénaire. Désormais, d’autres villes ont embrayé, à l’instar de Marseille ou de Paris, histoire d’amortir les sommes investies dans leur réseau de caméras de sécurité.

Quelles sont les infractions qui sont relevées via ces caméras ? Les stationnements irréguliers qui perturbent le trafic (double file) arrivent facilement sur la première marche du podium. À Évry, on explique que la vidéoverbalisation représente 25 % des PV émis sur le territoire, tandis qu’à Marseille, les autorités affirment ne pas être lancées dans une traque aveugle des petites infractions.

Mais quid de la réaction de la population, face à ces dispositifs susceptibles de mettre en danger le sacro-saint respect de la vie privée ? Les Français semblent plutôt favorables au dispositif, alors que la CNIL affirme n’avoir recensé qu’une dizaine de plaintes l’année dernière.

Posté le 13 août 2014 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies