Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Défense du français au Québec : jusqu’aux plaques d’immatriculation !

Défense du français au Québec : jusqu’aux plaques d’immatriculation !

plaque du Québec

Le projet de proposer des plaques personnalisées ralenti pour notamment empêcher les anglicismes

De plus en plus de pays et d’États imitent les nations anglo-saxonnes, qui furent parmi les premières à proposer à leurs citoyens des plaques d’immatriculation personnalisées, histoire de répondre à la demande d’individualisation des automobilistes, de plus en plus importante (il suffit de voir le nombre d’options de personnalisation que les constructeurs automobiles proposent désormais)… mais surtout de trouver une nouvelle source de revenus, ces plaques personnalisées coûtant beaucoup plus chères que les plaques standard.

C’est ainsi que la Belgique a implémenté un tel système cette année. Désormais, c’est au tour du Québec de succomber à la mode, mais malheureusement pour nos amis francophones canadiens, les choses prennent du retard, en raison de l’édiction des règles qui détermineront ce qui est possible ou pas, en termes de messages haineux ou vulgaires, mais aussi des anglicismes !

Au Québec, on ne badine pas avec la protection de la langue française : une loi très stricte est d’application concernant les affichages, qui doivent être obligatoirement en français et uniquement français à l’extérieur. Et vu que les plaques sont la propriété de l’Etat, pas question d’utiliser la langue de Shakespeare…

Crédit photo : Faustine Clavert via Flickr

Posté le 11 décembre 2014 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies