Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Chance ou richesse, les seuls moyens pour faire immatriculer sa voiture à Shenzhen

Chance ou richesse, les seuls moyens pour faire immatriculer sa voiture à Shenzhen

La ville chinoise de Shenzhen

La Chine continue de prendre des mesures drastiques pour combattre la pollution

Les automobilistes parisiens ont pesté lorsque la ville a eu recours à la circulation alternée pour juguler un pic de pollution, mais en Chine, la population est habituée à des mesures bien plus dures, qui augurent peut-être de ce qui nous attend demain.

Aujourd’hui, c’est au tour de la ville de Shenzhen de mettre en place des quotas de plaques d’immatriculation, alors que les embouteillages et la pollution y ont atteint des niveaux alarmants. Les autorités de la ville ne font qu’embrayer sur ce qui se fait déjà à Pékin, Shanghai, Canton et d’autres mégapoles chinoises. Désormais, le nombre de plaques d’immatriculation disponibles par an sera limité à 100.000 exemplaires, dans une ville qui compte environ 11 millions d’habitants et un parc automobile d’environ 3 millions de voitures.

Parmi ces 100.000 plaques, 20.000 seront réservées aux véhicules électriques. 40.000 autres plaques seront attribuées par un système de tirage au sort, tandis que les 40.000 restantes seront vendues aux enchères (ce qui signifie que les riches sont assurés de pouvoir obtenir une plaque, qui a dit que la Chine était encore un pays communiste ?).

Crédit photo : worldaroundtrip via Flickr

Posté le 9 janvier 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies