Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > Boire ou conduire ? Pas nécessairement

Boire ou conduire ? Pas nécessairement

visibilité en conduite sous l'influence de l'alcool

Des gens ivres qui ne boivent pas, ça existe : faites connaissance avec le syndrome d’auto-brasserie  !

Imaginez que vous soyez policier, que vous arrêtiez un homme visiblement ivre au volant et que celui-ci vous jure sur ses grands Dieux qu’il n’a pas bu une seule goutte d’alcool, vous ne le croiriez pas. Pourtant, une maladie rare rend ce cas de figure possible : le syndrome d’auto-brasserie.

Ce syndrome a été découvert, selon la BBC, au Japon dans les années 70. Le principe est simple : certaines personnes, ayant une quantité anormalement élevée de levure dans l’organisme, transforment tous les aliments à base de céréales en alcool. C’est, en quelque sorte, leur système digestif qui remplit le rôle de brasserie.

Le média britannique rapporte le cas de Nick Hess, qui se réveillait chaque matin avec les symptômes de la gueule de bois alors qu’il ne boit pas. Après des recherches, il a découvert l’existence de ce syndrome, et lorsqu’il s’est fait ausculter, le médecin a découvert des taux anormalement élevés de levure dans ses intestins, les plus haut de sa carrière.

Depuis la médiatisation de ce syndrome méconnu en Grande-Bretagne, de plus en plus d’automobilistes ont tenté d’avancer cette excuse pour expliquer leur état d’ébriété. Après l’éthylotest, bientôt un dispositif pour mesurer le taux de levure dans les intestins des conducteurs ?

Posté le 9 mars 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies