Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > News > 9.000 EUR et bien plus pour une plaque d’immatriculation à Hong Kong

9.000 EUR et bien plus pour une plaque d’immatriculation à Hong Kong

plaque personnalisée pigboy à Hong Kong

À l’instar de ce que font des pays comme la Grande-Bretagne ou des Etats américains, Hong Kong a mis en place un système d’enchères pour vendre les numéros de plaques d’immatriculation courts ou recherchés. Que ce soit par envie de se démarquer ou par superstition, les Hongkongais ne manquent pas de motifs pour dépenser des sommes folles pour l’immatriculation de leur véhicule.

Plaques aux enchères, comme pour des œuvres d’art

Mais alors que la plupart des systèmes d’enchères se font par Internet « à la Ebay », les autorités de Hong Kong ont opté pour la bonne vieille vente aux enchères en salle de vente. Malgré le public épars, les plaques se vendent bien. C’est ainsi que Sam Yan explique dans la vidéo ci-dessous qu’il vient de dépenser 9.000 € afin de s’adjuger la plaque « SY 8 ». Les lettres correspondent à ses initiales tandis que le 8 est considéré comme un chiffre porte-bonheur dans la culture chinoise : il pouvait difficilement trouve mieux !

Ces plaques personnalisées ont un nom spécial à Hong Kong : les « plaques de la fierté ». Les ventes aux enchères ont démarré en 2006. Elles ont lieu 2 à 3 fois par mois, fréquence qui atteste leur popularité. Comment expliquer cet engouement ? Dans une ville aussi prospère et fashion que Hong Kong où les croyances ancestrales sont toujours aussi fermement ancrées dans la population, cela ne pouvait que marcher.

La plaque d’immatriculation personnalisée, objet de mode à Hong Kong

La plaque d’immatriculation personnalisée est devenue un accessoire de mode à posséder impérativement pour être dans le coup. Toutes les voitures sont identiques, même les modèles les plus chers. La plaque est donc le moyen le plus sûr pour personnaliser son véhicule, de s’affirmer. Même s’il existe un marché parallèle de la revente, une bonne cause bénéficie de cette frénésie : les bénéfices sont versés dans un fonds de charité du gouvernement local.

Posté le 29 octobre 2015 dans News.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies