Indiquez votre numéro d'immatriculation Je ne connais pas le n° d'immatriculation
Vous êtes ici : Le Blog Eplaque > Aide > 10 conseils pour vendre un véhicule d’occasion

10 conseils pour vendre un véhicule d’occasion

compteur auto

Si le marché du véhicule d’occasion est bien installé et fait de belles performances ces temps-ci, il faut suivre quelques conseils pour réussir à bien vendre son véhicule d’occasion.

Voici nos conseils pour vous aider à bien vendre votre véhicule d’occasion :

  1. Vérifiez la cote auto de votre véhicule

    La cote automobile de votre véhicule indique le prix actuel de votre véhicule en fonction de critères tels que la marque, le modèle, la date de première mise en circulation et du kilométrage entres autres. Cette indication est essentielle pour connaître le « juste prix » de votre véhicule. En fonction de l’état général du véhicule vous pourrez baisser un peu le prix de la cote ou au contraire l’augmenter. A vous de juger par rapport à l’entretien de votre véhicule. Vous pouvez également regarder les annonces de modèles de véhicules similaires pour vous aider à vous positionner.

  2. Vérifiez que vous êtes assurés pour proposer à l’acheteur potentiel de faire un essai

    La plupart des acheteurs souhaitent essayer le véhicule avant de se lancer. Si c’est votre cas, avant la date de RDV avec l’acheteur, vérifiez auprès de votre assurance que vous êtes assuré pour ce genre de risque ; cela vous couvrira en cas de dégâts sur votre véhicule ou pire, d’accident.

  3. Savoir négocier la vente

    Les acheteurs cherchent tous à faire baisser le prix du véhicule qu’il soit d’occasion ou neuf ; connaissant cette attitude (légitime et compréhensible), prenez garde à vous laisser une marge de manœuvre pour la négociation du prix de votre voiture. Pensez donc à mettre un prix un peu plus élevé pour être sûr de faire partir votre véhicule au prix que vous vous étiez fixé.

  4. La barrière psychologique des 100 000 km au compteur

    Selon les statistiques, les véhicules ne dépassant pas les 100 000 km se vendent plus vite que ceux qui ont franchi cette barrière. Le seuil psychologique est un facteur à prendre en compte. Si vous vous approchez des 100 000km, essayez de moins utiliser votre véhicule pour le laisser dans les 90 000km.

  5. Prévoyez un « nettoyage de printemps » avant la visite de l’acheteur

    Si vous voulez vendre votre véhicule plus vite et au meilleur prix, n’hésitez pas à entreprendre un grand nettoyage de printemps de votre véhicule : effacez les rayures (des produits d’entretien existent pour cela), nettoyez l’habitacle, enlevez la poussière, etc. Une voiture propre permet de déclencher les coups de cœur ! En outre, n’hésitez pas à remplacer un rétroviseur cassé ou encore des tapis de sol trop vieux/sales, ces quelques euros investis pourront vous permettre de gagner davantage d’argent sur la vente du véhicule.

  6. Mettez à jour tous les documents relatifs à l’entretien de votre véhicule

    Si votre véhicule a plus de 4 ans le contrôle technique doit dater de 6 mois maximum avant la vente de la voiture. Récupérez les factures des dernières réparations sur votre voiture ainsi que le carnet d’entretien. Cela rassurera l’acheteur et vous permettra de justifier un prix légèrement à la hausse.

  7. Réunissez les documents de vente

    La rencontre avec l’acheteur pour la vente de votre véhicule est très importante. C’est peut-être la première et la dernière fois que vous voyez cette personne, ainsi, faîtes attention à lui faire signer l’ensemble des documents et à ne rien oublier. En tant que vendeur, vous devez barrer la carte grise, inscrire la date de vente (« vendue le… » ) et la signer. Pour vous protéger encore plus, vous pouvez inscrire l’heure de la vente ainsi que le kilométrage du véhicule au moment de la vente. Vous détachez le coin supérieur droit de la carte grise (pour les anciennes cartes grises) ou vous découpez le coupon détachable (si c’est une carte grise plus récente) et vous donnez l’intégralité de la carte grise à l’acheteur. Vous pouvez également lui donner un certificat de non-gage.

  8. Ne mettez pas la pression à l’acheteur

    Acheter un véhicule n’est pas une opération anodine. L’acheteur doit réunir la somme suffisante pour la vente, il doit réfléchir et être convaincu qu’il veut ce véhicule. Ne soyez pas pressant ; si vous voyez que l’acheteur hésite, utilisez un peu de psychologie pour comprendre ses réticences et pouvoir répondre à ses craintes. Un bon dialogue permet parfois de débloquer certaines appréhensions !

  9. Demandez un chèque certifié ou un chèque de banque

    Il existe des acheteurs malhonnêtes qui utilisent des chèques sans provision. N’hésitez pas à demander un chèque certifié (la banque confirme que la somme est bien détenue par l’acheteur et s’engage à la bloquer pour qu’elle puisse être reçue par le vendeur dans les 8 jours ouvrés à compter de l’émission du chèque) ou un chèque de banque (dans ce cas, c’est la banque qui fait le chèque, sur un chéquier Banque de France, et le vendeur a la garantie d’être payé).

  10. Prévenez la préfecture et votre assureur de la vente du véhicule

    Vous avez 15 jours après la vente de votre véhicule pour prévenir la préfecture ainsi que votre assurance automobile du changement de propriétaire. Pour cela vous devez remettre une copie de votre certificat de cession du véhicule.

Bonne vente !

Posté le 23 octobre 2013 dans Aide.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

x

Eplaque.fr utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d'intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l'utilisation de ces cookies